19 sept. 2014

Carnet de voyages #1 : une vadrouille à Prague.


Allo bandito ! 
(J'annonce : article long.)

Ça fait un petit moment que je me dis que j'aimerais lancer une rubrique voyages. Tu sais, pour te faire découvrir les bons plans des endroits que j'ai visité (parce que je sais que tu es friand de ce genre de choses petit baroudeur que tu es)... et pour revivre le temps de quelques secondes de supers souvenirs, toussatoussa quoi. C'est pourquoi j'ai décidé aujourd'hui de sauter le pas, et de partager avec toi (pour commencer cette nouvelle rubrique de Carnet de voyages) *tananaaaaannn*

 • mon voyage à Prague • 

Enfin... Plutôt MES voyages à Prague, puisque, grosse chanceuse, je m'y suis rendue deux fois, histoire de bien vadrouiller dans la ville et de ne rien manquer des incontournables de la capitale tchèque. Voici donc un petit guide des sites où se rendre de toute urgence, des lieux à visiter absolument, et un petit racontage de vie sur mon séjour dans la ville dorée. Alors... Je t'embarque dans ma valise ?
  • L'ORGANISATION : se rendre à Prague.
Ça commence bien : Prague est probablement l'une des villes les mieux desservies en matière de vols low-costs. Alors ni une ni deux, pour un peu mois de 150€ aller-retour, j'avais réservé mon billet pour me rendre à "Praha" (ouais faut commencer à baragouiner le tchèque sinon tu t'en sors pas). Pour ce faire, je me suis servie du site Opodo. C'est fiable, testé (de nombreuses fois) et approuvé par moi même, tu peux y aller les yeux fermés. [Petite parenthèse, conseil logique mais pas toujours appliqué : plus tu réserves tôt, moins les vols sont chers (pas besoin non plus de te ruer sur le site maintenant si tu veux partir l'été prochain mais deux mois à l'avance paraît être un bon compromis)].

Pour le logement, mon ex mectoub ayant habité quelques mois là bas, il était évident que je ne pouvais pas laisser filer une occasion pareille puisque j'avais la chance d'être accueillie par ses collocs (Bara, Lukas, si vous passez par ici, merciii). Mais pour ceux qui n'auraient pas la possibilité d'être logés gratuitement, il y a bon nombre de possibilités. Première possibilité : si je te dis "un hotel ?", tu vas me répondre ? "Trivago". Oui oui. Tout est dit. Bon, plus sérieusement, pour les autres voyages que j'ai pu faire, j'ai trouvé mon bonheur sur le site Booking.com, qui te propose de réserver une chambre gratuitement à l'avance, et la payer pendant ton séjour, avec annulation gratuite sur la majorité d'entre elles. Et pour ceux qui n'auraient pas les moyens ou l'envie de réserver une chambre d'hôtel, le site te propose également des résa sur des chambres dans des auberges de jeunesse.

Allez, embarquement immédiat. (Et NON, mon objectif n'était cracra, c'est le hublot, ne m'en tenez pas rigueur...)

  • LA VISITE : bienvenue dans la ville "aux cent tours et clochers".
Il est temps de te munir de tes plus belles lunettes de soleil, d'une gourde et de tes meilleures sneakers, parce qu'il va falloir marcher un brin. Ce qui est chouette à Prague, c'est que les plus beaux quartiers à visiter sont adjacents. Pas besoin de prendre le métro (bon, même si c'est rigolo parce qu'entendre les stations annoncées en tchèque, t'y as pas droit tous les jours), tout peut être fait à pieds. Un poil fatiguant mais ça en vaut clairement le coup. C'est parti pour une petite visite guidée des cinq sites où se rendre sans se poser de questions.

 1. La vieille ville (Staré Město).

On est d'accord, en général le centre historique de n'importe quelle ville d'Europe est toujours intéressant à découvrir. Mais concernant le centre de Prague, c'est une claque intergalactique que tu prends en pleine tronche : tu peux y admirer l'une des plus belles villes d'Europe, caractéristique par son amoncellement harmonieux de tous les styles architecturaux reconnus. C'est LE quartier de Prague par excellence.
Et malgré les hordes de touristes et les terrasses de café bondées, impossible de ne pas apprécier le spectacle offert par la grand-place de Prague (Staroměstské náměstí) où des guides brandissent des parapluies rouges, des étudiants déguisés en grenouille distribuent des flyers pour une production théâtrale, et où des asiatiques se pressent, appareil photo au bras, derrière les calèches payantes pour une promenade dans le vieux centre. Entre le vieil hôtel de ville (l'un des monuments les plus visités de la capitale tchèque) et son horloge astronomique, les multiples maisons à thèmes hermétiques (dans la tradition médiévale, les maçons laissaient dans la pierre des symboles initiatiques sur la façade), les palais baroques et néo-baroques, et la fameuse maison cubiste à la Vierge Noire, le touriste reconnu à dix mille lieues que tu es sera servi. Attention, risque de torticolis immédiat, j'ai passé toute ma première après-midi de visite la tête en l'air.


2. Le pont de Charles.

Deuxième claque intergalactique. Il relie le vieux Prague au quartier de la Malá Strana (sois pas pressé, je t'en parle plus tard). Ce pont est une référence à Charles IV (qui n'a cessé d'embellir la ville) et a longtemps été l'ouvrage civil gothique le plus important d'Europe. Ce pont regorge de statues baroques, de musiciens, peintres, brocanteurs et vendeurs de cartes postales en tous genres (on se croirait un peu à Paris) mais surtout de touristes. Alors petit conseil : mieux vaut s'y rendre tôt le matin, parce qu'en début d'après midi, ça grouille. Mais la vue qu'il offre te fait oublier tout ça illico... Je te laisse admirer.


3. La Malá Strana (le "petit côté" en tchèque).

Troisième claque (et non, on ne s'arrête pas là), puisqu'on se retrouve en plein cœur d'un magnifique quartier baroque entièrement reconstruit, où s'entassent de nombreuses églises plus belles les unes que les autres (l'église de l'enfant Jésus, Saint Thomas, Saint Nicolas...). Tout en pente, il monte vers le château royal et impérial de Prague.

4. Le château de Prague.

Mille ans d'histoire imprègnent ses murs, véritable citadelle englobant édifices religieux, tours et palais. C'est le château fort où les rois tchèques, les empereurs du Saint-Empire romain germanique, les présidents de la Tchécoslovaquie puis de la République Tchèque ont siégé. Encore plus fou : les joyaux de la couronne de Bohême y sont conservés. C'est le plus grand ancien château du monde. Entre le château en lui-même et les jardins magnifiques qui l'entourent, le petit touriste qui trépigne en toi sera comblé, sans parler du fait qu'il est situé sur la colline Hradčany qui offre un magnifique panoramique sur la vieille ville et la Malá Strana.


5. Le quartier juif.

Dammit, je n'ai pas pu le visiter, shame on me. Cependant, c'est un des incontournables de Prague puisque s'y trouve son cimetière (les tombes y sont superposées les unes sur les autres, avec une section atteignant jusqu'à 12 couches) et la synagogue espagnole.

Pour finir, il suffit de se balader dans la ville sans trop réfléchir pour tomber sur des bâtiment intéressants et des trucs typiques tchèques, étant donné que la ville est full of surprises et que l'art contemporain y est en plein essor. Tu peux aussi tomber sur quelques expos sympas (c'est comme ça qu'on a fini à quatre à visiter une exposition "dans le noir". Oui. Dans le noir complet.)

  • SORTIR : quelques bonnes adresses de la ville.
Plus de choix que ça tu meurs. Mais avant de te donner quelques bonnes adresses où te rendre, je suis dans l'obligation de te parler d'une chose à côté de laquelle tu ne peux pas passer. Si l'on en croit un proverbe tchèque, "là où l'on brasse la bière, la vie est belle". Dans ce cas, Prague est forcément the place to be pour être heureux, car elle regorge de brasseries en tous genres, et la production locale y est renommée pour la qualité de ses bières artisanales. Et si la bière tchèque est reconnue pour être l'une des meilleures au monde, elle aussi l'une des moins chères.

Amateur de bière ? Tu vas forcément apprécier. Et si tu ne l'es pas, comme c'est mon cas, et bien, aussi étonnant que cela puisse paraître... Tu risques d'apprécier aussi. Alors pour tester les meilleures bières que tu n'auras probablement jamais l'occasion de goûter ailleurs, et (autant joindre l'utile à l'agréable) déguster des spécialités tchèques (comme le goulash, assez spécial mais incontournable), tu peux te rendre au Pub. Attention, certificat d'excellence 2014 desservi par Trip Advisor.

THE PUB, c'est le nom du bar. Premier endroit nocturne dans lequel je me suis rendue, où les tireuses à bière sont directement incrustées sur les tables (c'est toi le barman) et où un score des litres ingurgités par chaque tablée est comptabilisé. Tu te retrouves donc en concurrence avec les autres clients du bar et tous les autre "The Pub" de République Tchèque. À un peu moins d'un euro la pinte, ça peut aller très vite. Donc si tu es endurant dans la dégustation de bière, que tu aimes la bonne bouffe, la marrade et l'ambiance chaleureuse d'une cave aux murs de brique, The Pub est fait pour toi.


À voir également, le M1 Lounge. Pour faire court, une ambiance Deep-House en plein centre de la ville, la M1 est un lieu cosmopolite caché dans une petite rue du coeur de Prague. C'est un endroit plutôt réputé, alors si tu veux une soirée tranquille ce n'est pas l'endroit où aller. Il y a peu de places assises, ça rend l'endroit convivial, les gens se parlent et apprennent à se connaître.

J'ai passé la plupart des autres soirées dans de petits bars du centre ville uniquement connus des résidents (plutôt cool de voir à la fois le côté touriste et le côté vie quotidienne). Là bas, commander un whisky (ou n'importe quel autre alcool n'étant pas de la bière étant donné que les tchèques ne boivent que ça) débouche forcément sur un "toi, tu es étrangère, non ?"... Vouivoui, c'est le réflex pendu à mon cou qui m'a trahi ?

Voilà... Je crois que j'ai à peu près fait le tour (très étonnant d'ailleurs que je n'aie pas pris le temps de faire du shopping), j'espère que ce petit guide t'aura plu, et (au moins un petit peu) donné envie de voyager. Parce que si j'avais la possibilité d'y retourner une troisième fois... Ce serait sans hésiter.
Ah, et dernière chose... Si tu as l'occasion d'aller au cinéma voir un film tchèque sous titré en anglais : ça en vaut le détour, c'est assez drôle à faire. 
Et toi, des destinations fétiches, des séjours qui ont changé ta vie, des envies d'escapade ? Je te laisse rêver de voyages dépaysants, de rencontres géniales et de souvenirs incroyables, on se retrouve très vite pour de nouveaux bons plans ! 


Rubriquabraquement vôtre,
Alba.